Guide d'utilisation

Faut-il porter des Chaussettes de Compression après une Opération ?

chaussettes de compression

Pour un certain nombre d’interventions chirurgicales, les chaussettes de compression constituent une part importante des soins postopératoires. Les médecins recommandent les chaussettes de compression parce qu’elles ont la capacité de prévenir la formation de caillots sanguins dans les veines profondes des jambes et qu’elles peuvent également favoriser la guérison après une chirurgie des varices et une sclérothérapie.

Des études suggèrent que les patients peuvent bénéficier d’une thérapie de compression après les interventions suivantes :

  • chirurgie générale
  • chirurgie gynécologique
  • neurochirurgie
  • chirurgie de la hanche
  • chirurgie du genou
  • Chirurgie des varices

Après une intervention chirurgicale, de nombreux patients sont particulièrement exposés au risque de développer une thrombose veineuse profonde, également connue sous le nom de caillots sanguins dans la jambe, thrombophlébite, thrombose veineuse ou thromboembolie veineuse. Lorsque des caillots sanguins se forment dans les veines profondes, ils peuvent se détacher et bloquer les vaisseaux sanguins dans tout le corps. Ces blocages, appelés embolies, peuvent être particulièrement dangereux lorsqu’ils se forment dans les poumons.

Pourquoi la thrombose veineuse superficielle est-elle plus fréquente après une intervention chirurgicale ?

Après une opération, le corps a tendance à avoir moins de liquide. En même temps, le traumatisme peut activer le mécanisme de coagulation du sang alors que votre corps travaille à se guérir. Lorsque ces deux facteurs se combinent à des périodes d’alitement et d’immobilité, la probabilité de développer des caillots sanguins profonds augmente considérablement.

Comme le risque de développer une Thrombose veineuse profonde augmente après une intervention chirurgicale, de nombreux médecins recommandent une combinaison de thérapie de compression et d’autres mesures prophylactiques pour prévenir la formation de caillots sanguins pendant la période post-chirurgicale.

Si presque tout le monde peut bénéficier de l’utilisation de chaussettes de compression après une intervention chirurugicale, certains groupes sont particulièrement vulnérables à la Thrombose veineuse profonde :

  • Les personnes ayant des antécédents de TVP
  • Les personnes atteintes de troubles sanguins héréditaires
  • les personnes qui suivent une hormonothérapie ou prennent des pilules contraceptives
  • les personnes ayant subi une blessure à une veine profonde, une fracture ou un autre traumatisme
  • Les personnes ayant subi un alitement prolongé ou un voyage.
  • Les femmes enceintes ou celles qui ont accouché au cours des 6 dernières semaines.
  • Les personnes traitées pour un cancer
  • Toute personne ayant un cathéter veineux central
  • Les personnes de plus de 60 ans
  • Les personnes en surpoids ou obèses
  • Les fumeurs

Comment les chaussettes de compression préviennent-elles la thrombose veineuse profonde ?

Les chaussettes de compression exercent une légère pression sur la partie inférieure de vos jambes, réduisant ainsi le diamètre des veines. Le sang circule plus rapidement dans les vaisseaux plus petits. En retour, le port de chaussettes de compression améliore la circulation sanguine. Sans vêtements de compression, le sang peut stagner, ce qui permet au liquide de s’accumuler dans la partie inférieure de vos jambes. La thérapie de compression aide les veines à renvoyer le sang vers le cœur, réduit le gonflement des jambes et empêche le sang de coaguler dans les veines profondes. Chaque fois que vous restez assis ou debout pendant de longues périodes, une mauvaise circulation peut en résulter. Les chaussettes de compression permettent à votre sang de mieux circuler, réduisant ainsi le risque de complications vasculaires telles que les varices et les varicosités, les caillots sanguins et les œdèmes.

chaussettes compression

Qu'est-ce qui rend la thrombose veineuse profonde si dangereuse ?

La thrombose veineuse profonde entraîne des complications supplémentaires. Cette affection prend généralement naissance dans les veines profondes de la jambe ou de la cuisse. Les caillots sanguins des veines profondes peuvent être particulièrement dangereux car ils se détachent souvent et voyagent dans la circulation sanguine, bloquant d’autres vaisseaux dans tout le corps, y compris les vaisseaux des poumons. L’embolie pulmonaire, un blocage potentiellement fatal à l’intérieur du poumon, apparaît chez 50 % des patients qui développent une Thrombose veineuse profonde. Même pour les patients qui survivent à une embolie pulmonaire, un tel blocage peut entraîner de graves complications à long terme, notamment une diminution de la qualité de vie, des limitations fonctionnelles, une pression artérielle pulmonaire et une fonction ventriculaire droite anormales, ainsi que de nombreux autres problèmes. La meilleure façon d’éviter l’embolie pulmonaire est d’éviter de développer une Thrombose veineuse profonde en premier lieu.

Environ un tiers des personnes qui souffrent d’une Thrombose veineuse profonde développent également une affection appelée syndrome post-thrombotique. Dans les semaines et les mois qui suivent un caillot sanguin dans une veine profonde, ces patients développent des douleurs chroniques, des gonflements, des ulcères et d’autres symptômes. 

Qui doit porter des chaussettes de compression après une intervention chirurgicale ?

Que vous entriez ou non dans l’une des catégories “à risque” de développer une Thrombose veineuse profonde, subir une intervention chirurgicale augmente le risque de caillots sanguins. C’est pourquoi de nombreux médecins prescrivent ou recommandent une thérapie compressive aux patients après une intervention chirurgicale.

Certaines conditions médicales contre-indiquent l’utilisation de chaussettes de compression. Il s’agit notamment de l’œdème de la jambe, de l’œdème pulmonaire (insuffisance cardiaque), de l’artériopathie périphérique grave, de la neuropathie périphérique grave, de la déformation importante de la jambe et de la dermatite. Seul votre chirurgien peut évaluer les avantages de la thérapie par compression par rapport aux effets secondaires potentiels.

Tant que vous êtes suffisamment mobile pour enlever vos chaussettes avant de vous coucher et que vous les ajustez pour éviter qu’elles ne forment un bourrelet, vous pouvez bénéficier de la thérapie compressive après une opération.

Quelle est la différence entre les bas anti-embolie et les chaussettes de compression ?

Les chaussettes de compression et les bas anti-embolie aident tous deux à prévenir la thrombose veineuse profonde et l’embolie pulmonaire. Alors que les chaussettes de compression sont efficaces pour les personnes capables de marcher, les bas anti-embolie -ou bas TED – réduisent le risque de Thrombose veineuse profonde pour les patients alités.

En général, les bas anti-embolie se présentent sous la forme d’une compression uniforme avec un niveau de pression inférieur à 20 mmHg. Comme les patients alités restent en position allongée, ils n’ont pas forcément besoin de la compression graduée, qui agit contre la gravité en exerçant une pression vers le haut de la jambe. Alors que les chaussettes de compression et les bas anti-embolie réduisent tous deux le risque de caillots sanguins et de Thrombose veineuse profonde, les bas anti-embolie sont conçus pour être portés pendant les périodes de mobilité réduite. Lorsqu’un patient retrouve sa mobilité, les bas de compression graduée peuvent devenir le choix le plus approprié pour prévenir la thrombose veineuse profonde.

Combien de temps faut-il porter des chaussettes de compression après une intervention chirurgicale ?

Une étude réalisée en 2009 suggère que le risque d’hospitalisation ou de décès dû à une thrombo-embolie veineuse persiste pendant au moins trois mois après une intervention chirurgicale majeure. Ainsi, les patients post-chirurgicaux doivent se considérer comme exposés au risque de TVP pendant au moins trois mois après une intervention chirurgicale majeure. Avec d’autres formes de prévention, les chaussettes de compression offrent un moyen facile et peu coûteux de réduire le risque de caillots sanguins et de complications. En évitant la TVP, vous éliminez également les risques de développer un syndrome post-thrombotique et une embolie pulmonaire.

Les chaussettes de compression à hauteur du genou, comme celles que nous vendons chez HYPPA, ne sont pas seulement belles et agréables à porter. Elles ont également le potentiel d’éviter des complications potentiellement mortelles après une opération. La meilleure façon de prévenir l’embolie pulmonaire commence par des soins préventifs. En évitant la formation de caillots sanguins, vous pouvez contribuer à la réussite de votre chirurgie et de vos soins post-chirurgicaux. Les chaussettes de compression, disponibles en vente libre et en ligne, peuvent sembler une solution trop simple pour un problème médical aussi complexe, mais elles contribuent largement à garantir les meilleurs résultats chirurgicaux possibles.

Et le meilleur ? Éviter les dangereux caillots sanguins peut être aussi simple que d’enfiler une paire de chaussettes.

Back to list

2 thoughts on “Faut-il porter des Chaussettes de Compression après une Opération ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *